Page d'accueil > La Chine en France > Ambassade de Chine > Service culturel > La Chine culturelle
Chine: protection des sites du patrimoine mondial
(2006-12-06)

 Les représentants des 33 sites de Chine classés au patrimoine mondial ont signé vendredi premier décembre un accord sur le renforcement de la protection des sites.


Les sites des patrimoines culturel et naturel de Chine, qui sont reconnus par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) depuis 1987, comprennent le Musée du Palais impérial à Beijing, le Mont Taishan dans la province du Shandong, et le mont Emei dans la province du Sichuan, où l'accord a été signé.

Zhu Yujie, officiel chargé du projet de patrimoine mondial de l'UNESCO, a dit que le renforcement de la protection des patrimoines naturel et culturel du monde était d'une importance cruciale.

Ces sites ont une haute valeur historique, culturelle et scientifique et le gouvernement a travaillé dur pour leur protection, a dit M.Zhu.

Cependant, ces sites ont rencontré beaucoup de problèmes tels que les catastrophes naturelles, les risques de dégâts dus aux activités humaines et la pollution.

« Ce sera une tâche dure et à long terme que de les placer sous une protection et une gestion appropriées », a-t-il dit.

Au cours du forum de protection du patrimoine mondial tenu vendredi dans le Centre d'Administration du Mont Emei, les participants ont discuté des moyens à adopter pour résoudre ces problèmes.

Zhou Suqin, conservateur adjoint du Musée du Palais impérial de Beijing, a dit que les experts utilisaient des technologies modernes, telles que l'injection du liquide dans la réparation du mur et l'exhibition digitale tridimensionnelle, pour restaurer et protéger ce Palais impérial vieux de 600 ans.

La Convention sur la Protection du patrimoine culturel et naturel mondial, que l'UNESCO a adoptée en 1972, demande à tous ses membres de préserver et de protéger les sites du patrimoine mondial.

Les sites culturels candidats doivent avoir une valeur historique, artistique, archéologique et anthropologique, tandis que les sites naturels doivent se distinguer des autres sur les plans écologique et géographique.

La Chine a adhéré à la Convention en 1985 et présenté une candidature l'année suivante. Le premier groupe de six sites chinois a été inscrit sur la liste en 1987.

Ces sites sont : le Mont Taishan dans la province du Shandong, la Grande Muraille et le Musée du Palais impérial à Beijing, les Grottes Mogao à Dunhuang dans la province du Gansu, le Tombeau de l'Empereur Shihuangdi des Qin à Xi'an, province du Shaanxi, et le site de l'Homme de Pékin près de Zhoukoudian en banlieue du sud-ouest de Beijing.